Aïkido Iwama Ryu

Saito Morihiro sensei

A la mort du fondateur le 26 Avril 1969, Morihiro SAITO Sensei devint l’instructeur principal du dojo d’Iwama ainsi que le gardien du temple de l’Aïkido tout proche. Il avait servi le fondateur avec dévouement pendant vingt-quatre ans et la mort de Ô Sensei ne fit que renforcer sa résolution à tout faire pour garder intact l’Aïkido hérité de Morihei UESHIBA.

Dans les années soixante-dix, la publication par Morihiro SAITO sensei de « Traditionnal Aikido », une série de cinq manuels techniques qui font référence, contribua à lui assurer la réputation de meilleur technicien de cet art martial. En 1974, Morihiro SAITO sensei fit son premier voyage à l’étranger pour diriger une série de stages en Californie. Pour la première fois, un grand nombre de pratiquants étrangers purent constater directement ses connaissances encyclopédiques en matière de techniques d’Aïkido. La clarté de son programme d’enseignement, qui inclut des méthodes telles que l’exécution décomposée de nombreux mouvements et techniques, lui valut les éloges répétés des stagiaires.

Saito Morihiro sensei

 

Couramment appelée « Aïkido d’Iwama », cette forme d’Aïkido est devenue synonyme d’un entraînement où l’on met autant l’accent sur les techniques d’armes que sur les techniques à mains nues, contrairement à beaucoup d’écoles où seules les techniques à mains nues sont enseignées. On parle d’Aiki-ken et d’Aiki-jo.

De nombreux pratiquants à travers le monde suivirent son programme d’enseignement, notamment aux Etats-Unis, en Italie, en Allemagne, au Danemark, en Australie, en Angleterre, en Suède, au Portugal et en France. SAITO Morihiro Sensei préserva intacts jusqu’à la fin de sa vie, avec un dévouement et une fidélité exemplaires, l’esprit et les techniques de l’art du Maître sous l’appellation « Iwama Ryu« .

SAITO Sensei s’est éteint à Iwama le 13 mai 2002, à l’âge de 74 ans.

 

Saito Hitohira Sensei

Né le 12 février 1957, il est le fils et successeur de Morihiro SAITO Sensei. Agé de 7 ans, il débute l’Aïkido auprès du fondateur Morihei UESHIBA. Après le décès de Ô Sensei en 1969, il continue sa pratique auprès de son père et devient instructeur officiel du dojo d’Iwama en 1986.

Il inaugure son propre dojo, le « Tarenkan » en 2000. Un an avant le décès de son père, Hitohira SAITO Sensei prendra en charge le dojo du Fondateur de l’Aïkido ainsi que l’Aiki-jinja, le temple mondial de l’Aïkido. Il conservera la charge du dojo d’origine de l’Aïkido jusqu’en 2004.

Il décide de se séparer de l’Aïkikaï de Tokyo et développe sa propre organisation nommée « Iwama Shin Shin Aïkishurenkai ». Ceci afin de préserver l’Aïkido enseigné par Ô Sensei et son père Morihiro SAITO.

Il enseigne aujourd’hui l’Aïkido à travers le monde entier et reçoit régulièrement des élèves internes (ushi-deshi) au sein de son dojo à Iwama. Sa pratique de l’Aïkido est réputée pour être dynamique, précise et d’une incroyable fluidité. Hitohira SAITO Sensei, dans son enseignement, insiste sur l’importance de l’acquisition de bases précises afin de mieux appréhender l’adaptation et l’harmonisation des techniques à toute situation.

Hitohira Sensei est aussi un véritable chef cuisinier, calligraphe et sculpteur, son atelier regorge de masques traditionnels japonais ainsi que de Shishi-Gashira (tête de lion sculptée qui orne les kamiza).